Communiqué de presse

Alliance OpenAirInterface (OSA) : nouveaux membres stratégiques en 2016

EURECOM a le plaisir d’annoncer que trois grands groupes industriels Orange, TCL Communication Technology et Ercom ont rejoint l’Alliance OpenAirInterface (OSA) en 2016, et intègrent son comité stratégique. Avec les partenaires associés, EURECOM et le nouveau comité stratégique feront de l’OSA un moteur pour l’innovation des systèmes 5G, en se concentrant sur les domaines stratégiques suivants :

  • SDN (Software-defined Networks)
  • Interface radio 5G
  • Internet des objets
  • Prototypage et méthodologies de tests des solutions 5G
  • Réseaux hétérogènes

Quelques mots de la part des nouveaux membres :

 

Orange

« Orange intègre des logiciels Open Source dans ses produits et services depuis de nombreuses années, y compris dans ses offres traditionnelles de services de communication. Nous renforçons nos activités  autour de l’Open Source suite à la définition par notre management d’une nouvelle politique Open Source visant à développer l’innovation, renforcer la compréhension des systèmes Open Source, optimiser les coûts et augmenter l’agilité. Les réseaux des opérateurs mobiles sont aujourd’hui déployés sur des solutions matérielles dédiées. La tendance vise à l’implémentation de fonctions réseaux logicielles sur des solutions matérielles génériques. Pour les activités de recherche, la plate-forme OAI (Open Air Interface) permet déjà une implémentation logicielle complète des terminaux, du cœur de réseau et des stations de base LTE. En tant que membre stratégique de l’OSA, l’un des objectifs d’Orange est d’accélérer la recherche et l’innovation vers la 5G, en s’appuyant sur une plate-forme logicielle mutualisée pour implémenter, tester et démontrer les technologies 5G en temps réel. Un des objectifs à plus long terme est d’évaluer la valeur ajoutée des logiciels Open Source dans nos réseaux, en particulier pour la 5G, » déclare Nicolas Demassieux, vice-président, Orange Labs Research.

 

TCT

« Nous sommes très enthousiastes de rejoindre et de contribuer à l’alliance OSA. Nous croyons fermement qu’une nouvelle approche collaborative pour le développement de nouvelles technologies et de nouveaux standards peut être réalisée à partir de projet Open Source tel que l’OSA. En tant que fabricant leader de terminaux mobiles, TCT apportera son expertise et sa position unique au sein de l’Alliance pour contribuer au développement de terminaux, et assurer que les attentes des utilisateurs finaux et les contraintes des terminaux soient prises en compte dans le design des nouvelles technologies de réseaux. C’est une autre étape importante de l’engagement de TCT de soutenir le développement de la technologie 5G et renforcer la position de leader de notre société sur le marché, » déclare Pierre Bonnard, Directeur du programme 5G, TCT Mobile Europe.

 

Ercom

« ERCOM est fière de rejoindre l’Alliance OpenAirInterface en tant que membre stratégique. Notre expertise reconnue en matière de solutions de test de réseaux mobiles contribuera à accélérer la maturation du standard 5G, grâce à la toute première solution d’émulation de terminaux mobiles dans le Cloud, développée par Ercom. Cette collaboration nous permettra de continuer à développer des outils de pointe pour soutenir les développements et les déploiements de réseaux 5G, » déclare Yannick Dupuch, directeur général d’ERCOM.

 


 

À propos de l’OSA

Les réseaux sans fil sont de plus en plus complexes en raison de l’arrivée de nouveaux standards, en particulier avec l’apparition de la 5G. Les principaux acteurs de cet écosystème, les fournisseurs, les opérateurs et les fournisseurs de services, bénéficieront de l’implémentation de référence de la 5G fédérée par l’OSA afin de mieux évaluer la performance et les limites de la technologie. Fondée en 2014, l’OSA est une association française à but non lucratif (fonds de dotation) financée par des sociétés commanditaires. Notre conseil d’administration comprend des représentants des membres stratégiques de l’Alliance. L’OSA fournit un cadre de référence pour la propriété intellectuelle et des contributions financières pour stimuler le développement Open Source des systèmes 3GPP, tout en limitant les risques juridiques pour nos participants. L’Alliance encourage également un processus méritocratique par lequel des membres individuels peuvent contribuer au développement des logiciels de base de l’OSA ou aux projets menés par les différentes sociétés/associations à but non lucratif membres. L’Alliance organise également des événements, des formations et des conférences autour des logiciels OpenAirInterface (OAI). L’OSA a pour objectif de travailler en étroite collaboration avec les différentes organisations 3GPP, ETSI et NGMN, pour mieux comprendre le rôle de l’Open Source dans le secteur des communications mobiles et continuer de fournir un cadre commun pour la recherche. En Europe, l’OSA joue un rôle important dans la fourniture de logiciels Open Source pour le prototypage d’innovations 5G dans le contexte de la première phase du 5GPPP. Cette activité se renforcera dans la phase 2 de 5GPPP (2016-2017) avec l’expérimentation et les démonstrations de preuves de concept.

L’OSA fournit actuellement une implémentation conforme à un sous-ensemble de la version 10 de LTE pour les UE (User Equipment), eNodeB, MME, HSS, SGw et PGw sur des équipements standard sous Linux (architectures Intel x86 PC/ARM). Le logiciel est diffusé gratuitement par l’Alliance dans les conditions prévues par le modèle de licence de l’OSA. Il peut être utilisé en conjonction avec des équipements RF standard disponibles dans de nombreux laboratoires (par ex. les plates-formes National Instruments/Ettus USRP et PXIe) en plus des équipements RF personnalisés fournis par EURECOM pour implémenter ces fonctions à un degré suffisant d’interopérabilité avec des terminaux commerciaux en temps réel. L’objectif futur est de fournir une implémentation Open Source de référence conforme au processus de normalisation 3GPP à partir de la version 13 et à l’évolution vers la 5G, et librement disponible pour expérimentation sur des équipements de laboratoire standards.

 

À propos d’EURECOM

EURECOM est une école d’études supérieures et un centre de recherche en systèmes de communication situé dans le parc technologique de Sophia Antipolis (Côte d’Azur), un centre européen majeur pour les activités de télécommunications.

Fondé en 1991 sous forme de consortium [GIE][1], EURECOM a développé un vaste réseau de partenaires académiques et industriels renommés. L’institut Mines Télécom est un membre fondateur du consortium EURECOM. Les équipes de recherche d’EURECOM sont composées d’experts internationaux recrutés au plus haut niveau et dont le travail est régulièrement récompensé, ce qui lui apporte une reconnaissance internationale.

EURECOM est particulièrement actif en matière de recherche dans ses domaines d’excellence, et forme un grand nombre de doctorants. Ses études contractuelles sont reconnues dans toute l’Europe et contribuent largement à son budget.

Grâce aux les liens étroits qu’il a développés, EURECOM est en mesure de diriger une partie essentielle de ses activités de recherche vers des domaines d’intérêt pour ses partenaires industriels. L’un de nos défis est de combler le fossé entre la recherche fondamentale et la recherche appliquée de nos entreprises partenaires. Le principal objectif fixé dès le début par nos membres était l’excellence au niveau international. En matière de recherche, cette excellence se traduit par un nombre élevé de publications et de brevets, la participation active à des événements et des organismes scientifiques internationaux, et bien sûr par l’obtention de nombreux contrats européens importants. Compte tenu de sa taille, EURECOM a choisi de concentrer ses activités de recherche dans trois domaines principaux : réseau et sécurité, communications multimédias et communications mobiles.

Le plus grand département, les communications mobiles, se concentre sur le traitement du signal numérique pour les applications de communication mobile qui incluent la génération actuelle 4G et les systèmes radio cellulaires de prochaine génération 5G, les protocoles sans fil, la théorie de l’information et les réseaux. Le financement des activités de recherche provient du secteur privé, de sources européennes et nationales dans le domaine des communications sans fil.

 

Contact :

EURECOM :
Laurence Grammare, responsable de la communication
EURECOM – CS 50193
F-06904 Sophia Antipolis cedex
Tel : +33 (0)4 93 00 81 21
laurence.grammare@eurecom.fr
http://www.eurecom.fr

OpenAirInterface.org :
contact@openairinterface.org
http://www.openairinterface.org


[1]
Membres actuels du consortium EURECOM : Orange, ST Microelectronics, BMW Group Research & Technology, Symantec, Monaco Telecom, SAP, IABG.

Telecom ParisTech, Aalto University (Helsinki), Politecnico di Torino, Technische Universität München (TUM), Norwegian University of Science and Technology (NTNU), Czech Technical University Prague (CTU), Chalmers University

Principauté de Monaco. L’institut Mines Télécom est un membre fondateur.