< Retour aux articles

Publié le 26 août 2015

Le rachat d’Alcatel par Nokia va-t-il donner naissance, par ricochet, à un nouvel acteur des réseaux sans fil ? Suite à ce rachat et à cette fusion, quels acteurs majeurs vont rester dans le domaine des télécoms sans fil ? Les chinois Huawei et ZTE, Ericsson et Nokia Corporation (Nokia + Alcatel) ! Il est évident que Huawei ou ZTE ne sont pas forcément les bienvenus sur le sol américain or, un marché n’étant concurrentiel que lorsqu’il y a au moins trois acteurs capables de concourir aux appels d’offres,

les Américains pourraient très vite se retrouver devant une alternative difficile à vivre pour eux : deux Chinois ou deux Européens ? Trois acteurs n’assurent pas forcément une concurrence parfaite, mais c’est un minimum que tous les appels d’offres européens reconnaissent. Aux Etats-Unis, pour s’équiper en réseau 5G, AT&T aura donc le choix entre Ericsson et Nokia Corp. (si on considère que Huawei et ZTE seront éliminés d’office). Lorsqu’Alcatel et Lucent étaient alliés, la présence de l’américain Lucent pouvait les satisfaire, mais ce n’est plus vrai depuis le rachat d’Alcatel par Nokia. Une mise en concurrence avec deux acteurs, outre le risque d’entente évident entre les Européens, ne satisfera bien évidemment pas AT&T. Quel autre acteur pourrait alors s’inviter à la table de ce marché ? Samsung ? Mais le groupe coréen aura-t-il fait ses preuves sur ce secteur pour prétendre équiper un réseau national de la taille des Etats-Unis ? Intéressons-nous à Cisco, dont le cœur de métier est les routeurs IP. Cisco a investit en 2013 dans Ubiquisys*, une société anglaise qui fabrique des solutions en 3G et LTE pour petits réseaux privés (small cells), et en 2014 dans Altiostar**, une société qui fabrique du C-RAN (Cloud- Radio Access Network), l’accès aux réseaux sans fils avec de l’intelligence déportée dans le Cloud. Ericsson et Nokia Corp. peuvent présenter chacun une solution de portefeuille complète pour servir le réseau sans fil mais aussi le cœur de métier de Cisco, à savoir le routing IP. Par contre, aujourd’hui, Cisco n’est pas en mesure de se porter sur le sans fil, domaine d’Ericsson et de Nokia Corp. Or n’oublions pas que tous ces outils sont appelés à converger, ce qui va jouer en faveur des sociétés européennes au dépend de Cisco. Les investissements réalisés montrent que Cisco a certainement l’ambition de se positionner comme le troisième acteur du secteur des réseaux sans fil. Placé en embuscade, il ne faut certainement pas négliger Samsung qui a montré, avec le téléphone portable où il était marginal il y a 7 ans, qu’il était capable de devenir un leader mondial. De même, Samsung n’était pas présent sur le réseau 3G, ce qui ne l’a pas empêché de réaliser 3,1 milliards d’euros de chiffre d’affaires sur la 4G, où il a fait ses preuves avec de gros déploiements en inde, en Russie et en Corée. Pourquoi le Coréen ne réussirait-il pas à faire sur la 5G ce qu’il a réussi sur la 4G ou sur le téléphone Android, grâce à la force de sa R&D ? L’avenir de la 5G sera passionnant…

http://www.cisco.com/web/about/ac49/ac0/ac1/ac259/ubiquisys.html

** http://www.altiostar.com http://www.fiercewireless.com/tech/story/cisco-confirms-it-backing-lte-ran-startup-altiostar/2014-03-19

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit ?

Quisque tincidunt nunc sit amet eleifend hendrerit. Nulla posuere ut dui at viverra. Sed quis dolor vel est sodales laoreet et in felis.

5